Radio Présence

vendredi 27 mars 2020

Il y a 100 ans...la grippe espagnole...

Avec 50 millions de morts, elle aurait été 5 fois plus meurtrière que la première guerre mondiale, la grippe -qui n’a d’espagnole que le nom - peut-elle nous donner des (...)
Écouter
Partager
jeudi 26 mars 2020

Coup de zoom sur l’éducation positive

Le terme est la mode et fleurit à la une des journaux, spécialement des magazines féminines. Le credo de cette nouvelle "méthode éducative" venue d’Outre-Atlantique : apprendre à (...)
Écouter
Partager
vendredi 27 mars 2020

Culture week-end

Jamais notre chronique n’a aussi bien porté son nom puisque ce matin, Marie-Pierre Pawlak, nous promène dans la littérature française et nous fait vivre le confinement "à la manière de"...
Écouter
Partager
jeudi 26 mars 2020

La voix du Midi...pages Lauragais

Confinement et équipes réduites obligent, la Voix du Midi publie ce jour une édition unique. Avec Paul Halbedel, nous nous concentrons sur les pages dédiées au Lauragais : (...)
Écouter
Partager
jeudi 26 mars 2020

Le Secours Catholique adapte son aide envers les plus démunis à Toulouse

Si les bras sont moins nombreux ( sur les 1200 bénévoles, 200 sont actuellement mobilisés) le Secours Catholique de Garonne/Ariège reste très mobilisé et (...)
Écouter
Partager
mercredi 25 mars 2020

Lagrasse : ces jardins qui élèvent l’âme

En plein massif des Corbières, dans le département de l’Aude, se trouve l’abbaye Sainte-Marie de Lagrasse. Une splendide abbaye édifiée au VIIe siècle, l’une des plus puissantes du (...)
Écouter
Partager
jeudi 26 mars 2020

Le confinement vu du ciel...

Prenons de la hauteur avec Ixène qui nous donne à voir la terre de haut, belle et bleue, dégagée de son halo de pollution, depuis la station spatiale internationale...
Écouter
Partager
lundi 23 mars 2020

Le Goût d’Entreprendre - spécial Covid 19 -

Comment les entreprises s’organisent-elles face au Covid 19 ? Où et comment trouver des aides, des contacts, des solutions ? Eléments de réponse avec Patrice Falcou de la cellule (...)
Écouter
Partager

La vie de la radio

Prier au quotidien

Le saint du jourSaint Joseph - époux de la Vierge Marie (Ier siècle.)
Évangile de Jésus Christ Selon saint Jean 9, 1-41

Acclamation : (Jn 8, 12) Gloire et louange à toi Seigneur Jésus. ! Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur. Celui qui me suit aura la lumière de la vie. Gloire et louange à toi Seigneur Jésus ! Évangile de Jésus Christ selon saint Jean En ce temps-là, en sortant du Temple,     Jésus vit sur son passage un homme aveugle de naissance.     Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? »     Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché. Mais c’était pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui.     Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé, tant qu’il fait jour ; la nuit vient où personne ne pourra plus y travailler.     Aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »     Cela dit, il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle,     et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » – ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.     Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant – car il était mendiant – dirent alors : « N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? »     Les uns disaient : « C’est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. » Mais lui disait : « C’est bien moi. »     Et on lui demandait : « Alors, comment tes yeux se sont-ils ouverts ? »     Il répondit : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il me l’a appliquée sur les yeux et il m’a dit : ‘Va à Siloé et lave-toi.’ J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu. »     Ils lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. »     On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle.     Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux.     À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir. Il leur répondit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. »     Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés.     Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? » Il dit : « C’est un prophète. »     Or, les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme avait été aveugle et que maintenant il pouvait voir. C’est pourquoi ils convoquèrent ses parents     et leur demandèrent : « Cet homme est bien votre fils, et vous dites qu’il est né aveugle ? Comment se fait-il qu’à présent il voie ? »     Les parents répondirent : « Nous savons bien que c’est notre fils, et qu’il est né aveugle.     Mais comment peut-il voir maintenant, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas non plus. Interrogez-le, il est assez grand pour s’expliquer. »     Ses parents parlaient ainsi parce qu’ils avaient peur des Juifs. En effet, ceux-ci s’étaient déjà mis d’accord pour exclure de leurs assemblées tous ceux qui déclareraient publiquement que Jésus est le Christ.     Voilà pourquoi les parents avaient dit : « Il est assez grand, interrogez-le ! »     Pour la seconde fois, les pharisiens convoquèrent l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : « Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. »     Il répondit : « Est-ce un pécheur ? Je n’en sais rien. Mais il y a une chose que je sais : j’étais aveugle, et à présent je vois. »     Ils lui dirent alors : « Comment a-t-il fait pour t’ouvrir les yeux ? »     Il leur répondit : « Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous m’entendre encore une fois ? Serait-ce que vous voulez, vous aussi, devenir ses disciples ? »     Ils se mirent à l’injurier : « C’est toi qui es son disciple ; nous, c’est de Moïse que nous sommes les disciples.     Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; mais celui-là, nous ne savons pas d’où il est. »     L’homme leur répondit : « Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d’où il est, et pourtant il m’a ouvert les yeux.     Dieu, nous le savons, n’exauce pas les pécheurs, mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce.     Jamais encore on n’avait entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance.     Si lui n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. »     Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors.     Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? »     Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? »     Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. »     Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui.     Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement : que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. »     Parmi les pharisiens, ceux qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous aveugles, nous aussi ? »     Jésus leur répondit : « Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : ‘Nous voyons !’, votre péché demeure. »     – Acclamons la Parole de Dieu.   OU LECTURE BREVE

Écouter l'Évangile et son commentaire
Méditation du jour

Où que nous en soyons, inlassablement le Christ, le Ressuscité, nous cherche. L'entendons-nous frapper à la porte de notre cœur quand il nous dit : « Viens et suis-moi » ? (10) 10. Apocalypse 3, 20 et Marc 10, 21

Tiré du livre : En tout la paix du cœur,
de frère Roger, de Taizé, Les Presses de Taizé

Écouter la prière du jour
Intentions de prière

Appelez le 0892 46 00 12 (35 cts/min) pour déposer votre intention de prière à la grotte de Massabielle.

Soutenir par un don