S'abonner à l'émission mercredi 21 février 2024 Art-thérapie Durée 3 min

On se cherche et on se trouve !

« En fait tu vas vraiment les chercher, et c’est magique les liens que ça crée ». J’aiété profondément touchée par cette remarque, car c’est exactement ce qui me tient àcœur en atelier d’art-thérapie : aller chercher les patients. Les rejoindre là où ils sont,au-delà de la mémoire abîmée, au-delà de la perte des repères spatio-temporels, au-delà de l’état d’angoisse, au-delà de la diminution ou de la perte partielle ou totaledes capacités motrices et cognitives. Par la chanson, la poésie, par l’effetenveloppant de la voix, par la musique, la stimulation sensorielle adaptée, créer uneconnexion empathique, associée au regard, à une proximité corporelle ajustée, lecontact d’une main sur le bras, l’accueil d’une main qui se tend. Susciter la vie,l’enVIE de sourire, le réflexe vital et la joie de chanter en communion. C’est le propreet la finalité de l’art-thérapie, et de tout accompagnement : apporter du bienfait, dubien-être, un apaisement. Et il est bien évident que quand les personnes en état degrande fragilité sont entourées et portées jour après jour par des soignants et desaccompagnants extrêmement attentifs et aimants, dans des structures chargées debienveillance et de douceur, elles sont plus aptes à se laisser rejoindre, parcequ’elles sont en confiance, parce qu’elles se savent en sécurité, parce qu’ellespeuvent s’abandonner aux soins dont elles sont l’objet ! Et ces temps de soin ou dethérapie sont un partage très fort, cette connexion par le biais du soin quel qu’il soit,art-thérapeutique, infirmier, médical, est un moment de partage, pas seulement dedon du soignant vers le patient, mais un échange entre accompagnant et patient, unéchange entre 2 êtres, dans une réciprocité très forte, car dans la plus grandefragilité, le cœur parle avec une incroyable intensité. Alors, merci à ces soignants duquotidien qui vont chercher avec ardeur les personnes dans leur essentiel, merci àces patients qui se laissent trouver et qui donnent leur cœur à voir au beau milieu deleur grande fragilité. C’est là la magie de la vie !

On se cherche et on se trouve  !
«  En fait tu vas vraiment les chercher, et c’est magique les liens que ça crée  ». J’aiété profondément touchée par cette remarque, car c’est exactement ce qui me tient àcœur en atelier d’art-thérapie  : aller chercher les patients. Les rejoindre là où ils sont,au-delà de la mémoire abîmée, au-delà de la perte des repères spatio-temporels, au-delà de l’état d’angoisse, au-delà de la diminution ou de la perte partielle ou totaledes capacités motrices et cognitives. Par la chanson, la poésie, par l’effetenveloppant de la voix, par la musique, la stimulation sensorielle adaptée, créer uneconnexion empathique, associée au regard, à une proximité corporelle ajustée, lecontact d’une main sur le bras, l’accueil d’une main qui se tend. Susciter la vie,l’enVIE de sourire, le réflexe vital et la joie de chanter en communion. C’est le propreet la finalité de l’art-thérapie, et de tout accompagnement  : apporter du bienfait, dubien-être, un apaisement. Et il est bien évident que quand les personnes en état degrande fragilité sont entourées et portées jour après jour par des soignants et desaccompagnants extrêmement attentifs et aimants, dans des structures chargées debienveillance et de douceur, elles sont plus aptes à se laisser rejoindre, parcequ’elles sont en confiance, parce qu’elles se savent en sécurité, parce qu’ellespeuvent s’abandonner aux soins dont elles sont l’objet  ! Et ces temps de soin ou dethérapie sont un partage très fort, cette connexion par le biais du soin quel qu’il soit,art-thérapeutique, infirmier, médical, est un moment de partage, pas seulement dedon du soignant vers le patient, mais un échange entre accompagnant et patient, unéchange entre 2 êtres, dans une réciprocité très forte, car dans la plus grandefragilité, le cœur parle avec une incroyable intensité. Alors, merci à ces soignants duquotidien qui vont chercher avec ardeur les personnes dans leur essentiel, merci àces patients qui se laissent trouver et qui donnent leur cœur à voir au beau milieu deleur grande fragilité. C’est là la magie de la vie  !
Partager
  • Copier ce code (Ctrl+C) pour l'intégrer dans votre page :

Commander sur CD
Une émission présentée par
Présentatrice

Réagir à cette émission Cliquez ici

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Propositions

jeudi 18 avril 2024

L’acceptation-attitude...

L’acceptation, tout un programme en ce bas monde n’est ce pas ? Autant il est facileet naturel de consentir à l’amour, à la beauté et à chacun des évènementsjoyeusement doux de nos vies, de recevoir le soleil en pleine face et d’accueillir (...)
Écouter
Partager
jeudi 11 avril 2024

Vivons perchés !

Vous connaissez Andreas Wenning, ce menuisier architecte spécialisé dans la conception de maisons atypiques perchées dans les arbres à 11 ou 12 mètres du sol ? Fabuleux ces cabanes fondues dans l’environnement ! De la petite cabane de 4m2 (...)
Écouter
Partager
jeudi 4 avril 2024

Source et re-source, ou l’art de ressusciter !

La source, la ressource, je les aime bien ces 2 mots tout en Hou farcis de S quisonnent et qui sifflent. Avec eux nous viennent des images bucoliques de nature,d’eau douce (...)
Écouter
Partager
jeudi 28 mars 2024

Le parfum du bien !

Régulièrement je plonge dans des œuvres poétiques, pour dénicher les pépiteslumineuses que je propose ensuite en ateliers d’art-thérapie à mes patients toujourssensibles à la douceur des mots. En voyageant chez Victor Hugo, et notammentdans ses (...)
Écouter
Partager
jeudi 21 mars 2024

Souvenirs…Album thérapeutique !

A l’occasion des 18 bougies de notre fille, je l’observais tournant les pages de l’album de sa vie, émue, heureuse. Des portraits d’elle à tous les âges, à couettes, à dos de poney, (...)
Écouter
Partager
vendredi 15 mars 2024

Vendu !

C’est fou la densité émotionnelle dont un lieu peut être chargé ! Pendant qu’avec mes soeurs on s’activait à trier, vider, porter, jeter, donner, monter et descendre les escaliers d’une baraque familiale vendue, j’avais le sentiment de vivre en (...)
Écouter
Partager
Soutenir par un don