S'abonner à l'émission vendredi 15 mars 2024 Art-thérapie Durée 3 min

Vendu !

C’est fou la densité émotionnelle dont un lieu peut être chargé !
Pendant qu’avec mes soeurs on s’activait à trier, vider, porter, jeter, donner, monter et descendre les escaliers d’une baraque familiale vendue, j’avais le sentiment de vivre en moi-même sur 2 étages simultanés : d’un côté mon corps en action, trimait, se pliait, portait, soufflait, et d’un côté ma mémoire reliée au coeur se rappelait, m’imposait des souvenirs, des images d’instants vécus, dans un ordre tout à fait aléatoire, décorrélé du fil de la vie et de la ligne du temps, comme un film qui se déroulerait par séquences sans lien avec la chronologie de l’histoire, avec des flash de scènes imprévisibles s’imposant les unes après les autres comme dans un kaléidoscope. La maison s’est vidée pièce par pièce pendant que ma mémoire a fait naturellement son p’tit bilan, les bons et beaux moments vécus, les joyeux, les douloureux, des plus fous aux plus simples. J’avais le sentiment que ma mémoire, à l’image du boulot de vidage matérielle de la maison, faisait, elle aussi, une sorte de vidange : les souvenirs remontaient en images, puis s’éclipsaient, pour laisser d’autres moments émerger, mon coeur se rappelait puis se délestait. Et je me disais, on est en train de vivre une analogie du processus art-thérapeutique : pendant que notre corps est en mouvement, nos réservoirs émotionnels bouillonnent et se vident. Toute expérience émotionnelle fait remonter à la lumière ce qu’il y a de plus essentiel : nos coeurs !

C’est fou la densité émotionnelle dont un lieu peut être chargé  !
Pendant qu’avec mes soeurs on s’activait à trier, vider, porter, jeter, donner, monter et descendre les escaliers d’une baraque familiale vendue, j’avais le sentiment de vivre en moi-même sur 2 étages simultanés  : d’un côté mon corps en action, trimait, se pliait, portait, soufflait, et d’un côté ma mémoire reliée au coeur se rappelait, m’imposait des souvenirs, des images d’instants vécus, dans un ordre tout à fait aléatoire, décorrélé du fil de la vie et de la ligne du temps, comme un film qui se déroulerait par séquences sans lien avec la chronologie de l’histoire, avec des flash de scènes imprévisibles s’imposant les unes après les autres comme dans un kaléidoscope. La maison s’est vidée pièce par pièce pendant que ma mémoire a fait naturellement son p’tit bilan, les bons et beaux moments vécus, les joyeux, les douloureux, des plus fous aux plus simples. J’avais le sentiment que ma mémoire, à l’image du boulot de vidage matérielle de la maison, faisait, elle aussi, une sorte de vidange  : les souvenirs remontaient en images, puis s’éclipsaient, pour laisser d’autres moments émerger, mon coeur se rappelait puis se délestait. Et je me disais, on est en train de vivre une analogie du processus art-thérapeutique  : pendant que notre corps est en mouvement, nos réservoirs émotionnels bouillonnent et se vident. Toute expérience émotionnelle fait remonter à la lumière ce qu’il y a de plus essentiel  : nos coeurs  !
Partager
  • Copier ce code (Ctrl+C) pour l'intégrer dans votre page :

Commander sur CD
Une émission présentée par
Présentatrice

Réagir à cette émission Cliquez ici

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Propositions

jeudi 18 avril 2024

L’acceptation-attitude...

L’acceptation, tout un programme en ce bas monde n’est ce pas ? Autant il est facileet naturel de consentir à l’amour, à la beauté et à chacun des évènementsjoyeusement doux de nos vies, de recevoir le soleil en pleine face et d’accueillir (...)
Écouter
Partager
jeudi 11 avril 2024

Vivons perchés !

Vous connaissez Andreas Wenning, ce menuisier architecte spécialisé dans la conception de maisons atypiques perchées dans les arbres à 11 ou 12 mètres du sol ? Fabuleux ces cabanes fondues dans l’environnement ! De la petite cabane de 4m2 (...)
Écouter
Partager
jeudi 4 avril 2024

Source et re-source, ou l’art de ressusciter !

La source, la ressource, je les aime bien ces 2 mots tout en Hou farcis de S quisonnent et qui sifflent. Avec eux nous viennent des images bucoliques de nature,d’eau douce (...)
Écouter
Partager
jeudi 28 mars 2024

Le parfum du bien !

Régulièrement je plonge dans des œuvres poétiques, pour dénicher les pépiteslumineuses que je propose ensuite en ateliers d’art-thérapie à mes patients toujourssensibles à la douceur des mots. En voyageant chez Victor Hugo, et notammentdans ses (...)
Écouter
Partager
jeudi 21 mars 2024

Souvenirs…Album thérapeutique !

A l’occasion des 18 bougies de notre fille, je l’observais tournant les pages de l’album de sa vie, émue, heureuse. Des portraits d’elle à tous les âges, à couettes, à dos de poney, (...)
Écouter
Partager
jeudi 7 mars 2024

Le bienfait du mouvement libre !

Notre corps a tant à nous dire ! Il est tellement bon de lui offrir des tempsd’expression spontanée portée par un cadre qui soutient son énergie, son grain defolie : une belle (...)
Écouter
Partager
Soutenir par un don