S'abonner à l'émission lundi 8 août 2022 Petit philosophe dans le vaste monde Durée 12 min

France du mal vivre et France du mieux vivre

[ Rediffusion ] La défiance contre la mondialisation s’est accélérée avec la pandémie planétaire et aujourd’hui se faire traiter de mondialiste est quasiment une insulte. Être mondialiste ne signifie d’ailleurs rien de précis, sice n’est peut-être se sentir citoyen du monde et plus enclin à construire des ponts que des murs entre les peuples ou les régions. Ceux qui se sont débattus pour créer la SDN après ;r 1ère guerre mondiale et I’ONU après 1, 2ème guerre mondiale n’étaient pas contre les frontières mais contre le fait qu’elles deviennent hermétiques. C’est aussi ce que dit le philosophe Régis Debray dans « Eloge des frontières ». Ce qui fait peur dans la mondialisation, c’est le fait de dépendre des autres plus ou moins lointains, dépendre des étr:angers sur lesquels nous n’avons pas prise, c’est le fait de subir gravement et par surprise des événements extérieurs perturbateurs et dangereux : la faillite d’un Etat comme la Grèce au début du siècle, les guerres au Moyen-Orient, l’épidémie née en Chine ou la guerre en Ukraine.

France du mal vivre et France du mieux vivre
La défiance contre la mondialisation s’est accélérée avec la pandémie planétaire et aujourd’hui se faire traiter de mondialiste est quasiment une insulte. Être mondialiste ne signifie d’ailleurs rien de précis, sice n’est peut-être se sentir citoyen du monde et plus enclin à construire des ponts que des murs entre les peuples ou les régions. Ceux qui se sont débattus pour créer la SDN après ;r 1ère guerre mondiale et I’ONU après 1, 2ème guerre mondiale n’étaient pas contre les frontières mais contre le fait qu’elles deviennent hermétiques. C’est aussi ce que dit le philosophe Régis Debray dans « Eloge des frontières ». Ce qui fait peur dans la mondialisation, c’est le fait de dépendre des autres plus ou moins lointains, dépendre des étr:angers sur lesquels nous n’avons pas prise, c’est le fait de subir gravement et par surprise des événements extérieurs perturbateurs et dangereux : la faillite d’un Etat comme la Grèce au début du siècle, les guerres au Moyen-Orient, l’épidémie née en Chine ou la guerre en Ukraine.
Partager
  • Copier ce code (Ctrl+C) pour l'intégrer dans votre page :

Commander sur CD
Une émission présentée par
Essayiste agrégé et docteur en philosophie

Propositions

lundi 26 septembre 2022

A quoi sert ce qu’on apprend à l’école ?

En ce moment de rentrée resurgit la question : à quoi ça sert ce qu’on apprend à l’école ? Le fils d’un ami qui entre en 5ème me disait que les maths ne servent à rien car les (...)
Écouter
Partager
lundi 19 septembre 2022

Capitalisme démocratisé sans bruit.

En pleine inflation, crise énergétique, transition écologique et économie de guerre, il n’est pas de bon ton de dire que le capitalisme est en train de se réformer ! Et pourtant (...)
Écouter
Partager
lundi 12 septembre 2022

La métamorphose planétaire

[ Rediffusion ] « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles ». C’est ce que proclame en 1919 le philosophe et poète français Paul Valéry. Cent ans plus tard, beaucoup prédisent que, plus que la (...)
Écouter
Partager
lundi 5 septembre 2022

La morale et la guerre

« La guerre n’est que la continuation de la politique par d’autres moyens ». On connaît cette célèbre formule de Karl Von Clausewitz, général prussien lors des guerres napoléoniennes. On sait le lien étroit entre la politique et la guerre, lien (...)
Écouter
Partager
vendredi 2 septembre 2022

LA CULTURE DE MORT

[ Rediffusion ] « La culture de mort », c’est l’expression tragique du Pape François condamnant les abus sexuels commis par des prêtres, des religieux ou religieuses, ou des laïcs en responsabilité d’Eglise. En octobre, la Commission (...)
Écouter
Partager
jeudi 1er septembre 2022

Le travail aussi est d’actualité.

[ Rediffusion ] Comme j’ai eu l’occasion de le dire en 2020 sur cette antenne, les économistes ténébreux qui prophétisaient de graves crises économiques à la suite de la pandémie (...)
Écouter
Partager
Soutenir par un don