S'abonner à l'émission mercredi 25 août 2021 Petit philosophe dans le vaste monde Durée 12 min

Etonnant, les investisseurs préfèrent l’écologie au darwinisme ultra-libéral

[ Rediffusion ] Deux études retentissantes, mais totalement étrangères l’une de l’autre, ont mérité leur succès pendant la pandémie. En mars 2020, Johann Chapoutot professeur d’histoire à la Sorbonne et spécialiste de l’Allemagne nazie, a publié chez Gallimard un livre très original, très lu, pertinent et très philosophique sur la fonction du manager aujourd’hui : « Libres d’obéir. Le management du nazisme à aujourd’hui ». Chapoutot explique la rémanence de la culture nazie dans le management contemporain ultra-libéral. Il lui faut beaucoup d’audace, je pressentais la provocation ridicule…et pourtant au fil des pages je me suis laissé convaincre, d’autant que ce professeur n’a rien d’extrémiste. Chapoutot termine son livre en espérant en espérant que la culture écologique pourra éradiquer le darwinisme social ambiant. Rien de plus opposé que la philosophie darwinienne et celle de l’écologie. Dans le management, le darwinisme néo-nazi est la glorification de la sélection naturelle et de la loi du plus fort, du plus battant. Au contraire, l’écologie prône une défense des espèces en perdition.

Etonnant, les investisseurs préfèrent l’écologie au darwinisme ultra-libéral.
Deux études retentissantes, mais totalement étrangères l’une de l’autre, ont mérité leur succès pendant la pandémie. En mars 2020, Johann Chapoutot professeur d’histoire à la Sorbonne et spécialiste de l’Allemagne nazie, a publié chez Gallimard un livre très original, très lu, pertinent et très philosophique sur la fonction du manager aujourd’hui : « Libres d’obéir. Le management du nazisme à aujourd’hui ». Chapoutot explique la rémanence de la culture nazie dans le management contemporain ultra-libéral. Il lui faut bea ucoup d’audace, je pressentais la provocation ridicule…et pourtant au fil des pages je me suis laissé convaincre, d’autant que ce professeur n’a rien d’extrémiste. Chapoutot termine son livre en espérant en espérant que la culture écologique pourra éradiquer le darwinisme social ambiant. Rien de plus opposé que la philosophie darwinienne et celle de l’écologie. Dans le management, le darwinisme néo-nazi est la glorification de la sélection naturelle et de la loi du plus fort, du plus battant. Au contraire, l’écologie prône une défense des espèces en perdition.
Partager
  • Copier ce code (Ctrl+C) pour l'intégrer dans votre page :

Commander sur CD
Une émission présentée par
Essayiste agrégé et docteur en philosophie

Propositions

lundi 27 septembre 2021

Onfray l’imposteur.

Le 17 juin 2021 (voir Figaro- Vox) Michel Onfray déclare : « Je regrette le déclin de la civilisation judéo-chrétienne, je me bats pour elle ». Nous en serions bien contents si c’était vrai. Or Michel Onfray est devenu célèbre en publiant (...)
Écouter
Partager
lundi 20 septembre 2021

Le ressenti de l’absurde ?

Deux documents importants et médiatiques sur le climat socio-culturel des Français viennent de sortir à 15 jours d’intervalle : ils sont en partie contradictoires par leur (...)
Écouter
Partager
lundi 13 septembre 2021

Le complotisme n’est pas ce que l’on croit

Nous sommes sidérés par les extravagances véhiculées par les réseaux sociaux et proférés par ceux qu’on appelle les complotistes ou conspirationnistes. Comment un si grand nombre de (...)
Écouter
Partager
lundi 6 septembre 2021

Désastre spirituel, culturel et stratégique en Afghanistan

Kaboul août 2021, un imbroglio d’histoires de fous furieux. Je sais, la crise sanitaire est chez nous le principal souci. Et nous n’avons peut-être pas tort, mais l’ennemi est un (...)
Écouter
Partager
vendredi 3 septembre 2021

Prevert, Picasso Et La pomme

[ Rediffusion ] Un peintre de la réalité essaie vainement de peindre la pomme telle qu’elle est mais elle ne se laisse pas faire la pomme ». C’est ce qu’on peut lire dans les premiers vers de la « Promenade de Picasso » de Jacques Prévert (...)
Écouter
Partager
Écouter
Partager
Soutenir par un don