S'abonner à l'émission mardi 18 octobre 2022 DomThéo Durée 12 min

Part spirituelle et part politique

La passion de Jésus est-elle la conséquence de circonstances politiques ou ses motivations sont-elles spirituelles ? Dans le procès de Jésus, un moment fut crucial : le passage devant Caïphe. Celui-ci parla de blasphème. Mais il fallait faire passer cela derrière une accusation politique pour que Pilate puisse réagir et donner trancher par une sentence à la hauteur de ce qui était souhaité par les autorités religieuses. Ainsi, ce sera pour des raisons politiques que l’on condamnera Jésus, car on a dit qu’il se prétendait roi, et une telle royauté venait alors en concurrence avec le pouvoir romain. Le Concile de Trente, puis le Concile de Vatican II vont s’employer à faire comprendre que les Juifs ne sont pas collectivement responsables de la mort de Jésus. Il y aura insistance sur le fait que notre péché, et nos péché ont conduit Dieu à nous donner le rédemption qui se jouera dans la mort et la résurrection de Jésus. Il nous faut à la fois tenir que l’on ne peut pas gommer les événements qui ont eu lieu, historiquement parlant, sous leur part religieuse comme sous leur part politique, et que tous les pécheurs sont les auteurs de la Passion du Christ.

Part spirituelle et part politique
La passion de Jésus est-elle la conséquence de circonstances politiques ou ses motivations sont-elles spirituelles ? Dans le procès de Jésus, un moment fut crucial : le passage devant Caïphe. Celui-ci parla de blasphème. Mais il fallait faire passer cela derrière une accusation politique pour que Pilate puisse réagir et donner trancher par une sentence à la hauteur de ce qui était souhaité par les autorités religieuses. Ainsi, ce sera pour des raisons politiques que l’on condamnera Jésus, car on a dit qu’il se prétendait roi, et une telle royauté venait alors en concurrence avec le pouvoir romain. Le Concile de Trente, puis le Concile de Vatican II vont s’employer à faire comprendre que les Juifs ne sont pas collectivement responsables de la mort de Jésus. Il y aura insistance sur le fait que notre péché, et nos péché ont conduit Dieu à nous donner le rédemption qui se jouera dans la mort et la résurrection de Jésus. Il nous faut à la fois tenir que l’on ne peut pas gommer les événements qui ont eu lieu, historiquement parlant, sous leur part religieuse comme sous leur part politique, et que tous les pécheurs sont les auteurs de la Passion du Christ.
Partager
  • Copier ce code (Ctrl+C) pour l'intégrer dans votre page :

Commander sur CD
Une émission présentée par
Frères de la communauté

Propositions

mardi 29 novembre 2022

Dieu l’a fait péché pour nous

C’est une formule qui peut être surprenante. Que peut-elle signifier ? Paul s’adresse à des Juifs. Et il faut entendre que Dieu l’a fait sacrifice pour les péchés. C’est cela qui (...)
Écouter
Partager
mardi 22 novembre 2022

Accomplissement des Ecritures

Jésus, dans sa mort sur la croix, accomplit les Ecritures. C’est là que se joue l’oeuvre de salut de Dieu. L’accomplissement est plus que ce que l’on a à voir, c’est une réalité profonde. En 1Co 15, 3 et suivants, il y a une magnifique (...)
Écouter
Partager
mardi 15 novembre 2022

Jésus et la loi

Est-ce que Jésus était conforme à la Loi d’Israël ? "Jésus, sur la croix" ? Etait-ce compréhensible par les Juifs ? Quand Jésus dit, sur la croix : "Tout est accompli", est-il en harmonie avec la soumission à la Loi dans son intégralité ?Et (...)
Écouter
Partager
mardi 8 novembre 2022

Les pharisiens

[ Rediffusion ] Il est souvent question d’eux, dans l’Evangile. Le mot, en hébreu, signifie : ceux qui se sont séparés du peuple pour mieux suivre la loi. Le plus souvent, ils laissent une impression négative. Or les pharisiens ne furent pas (...)
Écouter
Partager
mardi 1er novembre 2022

Mystere d-iniquite et mystere de salut

La Rédemption est au coeur de cette double réalité. La Providence passe par le procès et la mort de Jésus. Cela est sans doute pour nous une expression vertigineuse : comment (...)
Écouter
Partager
mardi 25 octobre 2022

Responsabilite de Judas

Le nom de Judas a une belle signification : la louange de Dieu. Il appartenait à la tribu de Jésus, comme Jude. Le fait que ce soit Judas, l’un des Douze, qui ait trahi Jésus, son maître, montre que la Providence s’appuie sur une proche. (...)
Écouter
Partager
Soutenir par un don