Samedi 23 Mai 2015

Faire un don

Notre radio vit essentiellement grâce aux dons de nos auditeurs. Votre soutien contribue à l’amélioration de nos programmes et de nos services.

En ce moment sur l'antenne

Lectures du jour

En partenariat avec Podcast de l'Evangile

  • (samedi 23 mai 2015 : commentaire Sainte Thérèse d’Avila)

  • Je suis tienne, pour toi je suis née, Que veux-tu faire de moi ? Majesté souveraine, Éternelle Sagesse, Bonté si bonne pour mon âme, Toi, Dieu, Altesse, Être unique, Bonté, Vois mon extrême bassesse, Moi qui te chante aujourd'hui mon amour. Que veux-tu faire de moi ? Je suis tienne, puisque tu m'as créée, Tienne, puisque tu m'as rachetée, Tienne, puisque tu me supportes, Tienne, puisque tu m'as appelée, Tienne, puisque tu m'as attendue, Tienne puisque je ne suis pas perdue, Que veux-tu faire de moi ? Que veux-tu donc, Seigneur très bon, Que fasse un si vil serviteur ? Quelle mission as-tu donnée A cet esclave pécheur ? Me voici, mon doux amour, Doux amour, me voici. Que veux-tu faire de moi ? Voici mon cœur, Je le dépose dans ta main, Avec mon corps, ma vie, mon âme, Mes entrailles et tout mon amour. Doux Époux, mon Rédempteur, Pour être tienne, je me suis offerte, Que veux-tu faire de moi ? Donne-moi la mort, donne-moi la vie, La santé ou la maladie Donne l'honneur ou le déshonneur, La guerre ou la plus grande paix, La faiblesse ou la pleine force, À tout cela, je dis oui : Que veux-tu faire de moi ? ... Je suis tienne, pour toi je suis née, Que veux-tu faire de moi ?

  • (samedi 23 mai 2015 : Psaume 11(10),4.5.7.)

  • Le Seigneur, dans son temple saint, le Seigneur, dans les cieux où il trône, garde les yeux ouverts sur le monde. Il voit, il scrute les hommes ; le Seigneur a scruté le juste et le méchant : l'ami de la violence, il le hait. Vraiment, le Seigneur est juste ; il aime toute justice : les hommes droits le verront face à face.

  • (samedi 23 mai 2015 :)


  • (samedi 23 mai 2015 : Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,20-25.)

  • En ce temps-là, Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. » S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? » Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? » C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.